Une première édition fabuleuse!

Il y a des chiffres, environ 2000 visiteurs, presque 100 personnes à chaque table ronde, plus de 1500 livres vendus, environ 25 enfants qui ont construit des petits bateaux. Des chiffres qui représentent le double de ce que nous espérions !

 

 

 

 

 

 

 

 

Peter Heller, Tom Cooper, Joseph Boyden, Jamie Poissant, Marie Musy et Pete Fromm lors de la course de bateaux

Il y a des images, magnifiques, des souvenirs inoubliables. Pete Fromm qui dédicace assis sur un trottoir, Pete, qui me serre si fort dans ses bras que hop! mes pieds quittent le sol, Pete qui se lève à 5 heures du matin, pour se promener dans les vignes.

 

Peter Heller qui, prêt à partir, assis dans une voiture, en ressort aussi vite et dédicace sur le capot. Parce qu'un lecteur l'a demandé. Peter qui danse avec Kim, et une grâce infinie, Peter dont le rire résonnera encore longtemps, à Oron.

 

Jamie Poissant, qui sourit tout le temps, Jamie, à qui le photographe Christophe est allé acheter une paire de bottes, pour qu'il ne détruise pas ses chaussures en allant à la rivière.

 

Dan O'Brien, qui admire les vaches suisses et leurs drôles de taches, Dan qui danse, sur du punk-rock, qui parle pendant des heures avec les gens d'Oron, boucher, ingénieur forestier, ou simplement lecteurs intéressés, qui nous dit qu'il faut arrêter de déconner avec cette planète. Parce qu'il a un petit fils et qu'il pense à lui. Et Jill, la plus formidable danseuse de l'Ouest, pieds nus, sur les pavés d'une cave oronnaise.

 

Tom Cooper, qui nous a fait hurler de rire si souvent, et m'a fait pleurer, ce matin, quand il a découvert le dessin qu'un enfant avait fait pour lui. Il faisait froid, oui, mais c'est l'émotion qui nous a fait trembler.

 

Joseph Boyden, qui me dit, la lecture on la fait derrière le bar, c'est mon endroit préféré ! Joseph, heureux comme un gamin, parce que son canoë, forcément indien, a gagné la course des bateaux. Joseph, drôle, profond, présent. Tout le temps.

 

Et puis il y a des mots, écrits dans les livres que j'aime tellement.
" Thank you for three of the happiest days of my life " Jamie
" My dear friend and supporter, meegwetch " Joseph
" What a pleasure from Vincennes to Oron " Peter
" You did it ! Made the dream come true ! " Pete
" You are a wonder ! This is the best festival in Europe ! " Dan

 

Thank you so much guys, we love your books, we love you. And we'll never, never, never, forget

 

Marie Musy, directrice du Festival L'Amérique à Oron


Télécharger
Le bilan de la première édition
AàO2016-Rapport d'activité.pdf
Document Adobe Acrobat 2.6 MB

Télécharger
La revue de presse
revuedepresseAAO.pdf
Document Adobe Acrobat 16.1 MB


Les écrivains (2016)

Joseph Boyden

 

«Les vieux souvenirs, on ne peut ni les brûler ni les noyer».

Tête d’affiche du Festival, Joseph Boyden est un écrivain d’origine canadienne et récemment naturalisé américain, aux racines indiennes, écossaises et irlandaises. C’est l’une des voix majeures de la littérature nord-américaine et le grand écrivain canadien anglophone contemporain. Ses ouvrages sont principalement consacrés au destin des Premières nations amérindiennes du nord de l’Ontario. Il est l’auteur de plusieurs romans et de nouvelles, dont les plus connus sont «Le Chemin des âmes» et «Les Saisons de la solitude» qui forment une trilogie avec son dernier roman paru en 2014, «Dans le grand cercle du monde», tous publiés chez Albin Michel. Les oeuvres de Joseph Boyden ont été traduites dans une vingtaine de pays et un de ses romans est en cours d’adaptation au cinéma. Récompensé par de multiples prix, il partage son temps entre la Nouvelle-Orléans, où il vit et enseigne, et le nord de l’Ontario au Canada.


- Joseph Boyden chez Albin Michel


Pete Fromm

 

«Chez nous, l’amour n’est pas une chose qu’on fait semblant de ne pas voir dans l’espoir que ça disparaisse».


Originaire du Wisconsin, Pete Fromm, 57 ans, vit à Missoula dans l’Etat du Montana. Cet ancien ranger est l’auteur d’une dizaine de livres: romans, nouvelles et chroniques. Six ont déjà été traduits en français, aux éditions Gallmeister, spécialisées dans la littérature américaine. Cet amoureux de la nature et des grands espaces de l’Ouest américain a déjà reçu de nombreux prix aux Etats-Unis. Son best-seller reste «Indian Creek» qui raconte son expérience d’un job d’étudiant en plein hiver dans les montagnes entre l’Idaho et le Montana, sous une tente, à surveiller la réimplantation d'œufs de saumons dans une rivière. C’est un classique de la littérature dite «Nature Writing». «Comment tout a commencé» et «Lucy in the Sky» sont sinon ses romans qui ont rencontré le plus vif succès en France et en Suisse. Pete Fromm, c’est l’empathie au naturel pour ses personnages féminins adolescents, l’écriture dans le sang et le coeur à l’Ouest. Un auteur qui était déjà venu à la Librairie du Midi. Il avait adoré. Il avait dit qu’il reviendrait.  De Missoula à Oron, il n’y a qu’un pas: de confiance et d’amitié. Welcome back, Pete!


- Pete Fromm chez Gallmeister

Le site officiel de Pete Fromm


David James Poissant

«Ce soir, il y avait quelque chose de différent - une chance, la dernière, mais qui ouvrait des possibilités».


«Dans la lignée d’Anton Tchekhov et de Raymond Carver, dont il partage à la fois l’humanité et la maîtrise littéraire», a écrit une revue américaine pour parler du talentueux David James Poissant, jeune écrivain de 33 ans originaire du Sud des Etats-Unis. Il enseigne aujourd’hui la littérature à Orlando, en Floride. «Le paradis des animaux» est son premier livre publié aux Etats-Unis, un recueil de nouvelles traduit en français aux éditions Albin Michel, dans la renommée collection «Terres d’Amérique». Le livre a fait sensation auprès des critiques dans son pays et plusieurs de ses nouvelles ont déjà été distinguées par des prix, après avoir été publiées dans des revues et magazines littéraires les plus prestigieux. Auteur à suivre de très près, David James Poissant est un des immenses coups de coeur 2015 de la Librairie du Midi. Pour la petite histoire du Festival, il a été le premier écrivain confirmé de L’Amérique à Oron.


- David James Poissant chez Albin Michel
Le site officiel de David James Poissant


Peter Heller

«Fais le silence autour de toi, un champ de paix. Ton travail le meilleur, les plus beaux moments à vivre pousseront sur ce terreau paisible».


Peter Heller, c’est d’abord la nature, l’environnement, le voyage et l’aventure, dont il a tiré quatre livres de non-fiction distingués par de nombreux prix. Un écrivain américain du dehors, du plein air. Et que l’on ne s’y trompe pas: même s’il est né et a grandi à New York, s’il a étudié dans le Vermont et le New Hampshire, il vit aujourd’hui dans l’Ouest américain, à Denver, dans le Colorado, aux portes des grands espaces. Impossible de cataloguer Peter Heller: il a voyagé à travers le monde, il a été tour à tour plongeur, maçon, bûcheron, pêcheur en mer, moniteur de kayak, guide de rivière et livreur de pizzas. Il décroche aussi un Masters of Fine Arts en fiction et poésie à l’Université de l’Iowa. Il collabore régulièrement pour l’excellente radio publique américaine NPR et à plusieurs magazines (Outside Magazine, Men’s Journal, National Geographic Adventure). Il admire Faulkner, Hemingway et Miller. Puis en 2012 aux Etats-Unis, c’est un coup de tonnerre: la parution de «La Constellation du Chien», son premier roman. Coup, d’essai, coup de maître. Une histoire quelque part dans le Colorado, neuf ans après la Fin de Toute Chose… Version solaire de «La Route» de Cormac McCarthy, écriront certains. Il est traduit en 18 langues. Son nouveau roman «Peindre, pêcher et laisser mourir» est paru l’automne dernier en français.


- Peter Heller chez Acte Sud
Le site officiel de Peter Heller


Dan O'Brien

«- Vous feriez bien de retrousser vos manches et de vous y mettre, mon pote. Le bison, c’est l’avenir».


L’Amérique à Oron accueillera un éleveur de bisons: l’écrivain du Grand Ouest américain Dan O’Brien! Originaire de l’Ohio, cet ancien cow-boy et fauconnier a longtemps vécu - depuis les années 70 - dans le ranch de «Broken Heart» («Coeur-Brisé») dans l’Etat du Dakota du Sud, au pied des Black Hills et des terres indiennes de Sitting Bull, près de la rivière Cheyenne. Au début des années 2000, il emménage ensuite un peu plus loin dans un plus vaste domaine, le ranch de «Cheyenne River». C’est successivement et progressivement depuis ces deux endroits qu'il élève à l’indienne, sans hormones ni antibiotiques, quelque 300 bisons éparpillés à ce jour sur plusieurs milliers d'hectares. Dans une approche écologique et éthique, il a créé avec sa femme Jill la Wild Idea Buffalo Company et commercialise la viande de ses bisons. Au milieu de ces Grandes Plaines, Dan O’Brien se réveille tous les jours avant le lever du soleil et écrit: des nouvelles, des romans, dont un polar, et des mémoires. «J’écris le matin de 5h à 10h et, ensuite, je m’occupe des bêtes», dit-il simplement. A 69 ans, cet amoureux des grands espaces est aussi professeur de littérature (creative writing) et d’écologie, devenu spécialiste des espèces en voie de disparition. Son autobiographie et best-seller «Les Bisons du Coeur-Brisé» est parue en français en 2007 aux éditions Au Diable Vauvert. Chez le même éditeur, son dernier livre est sorti l’an dernier sous le titre «Wild Idea». Il raconte l'aventure du ranch de "Cheyenne River" et de sa compagnie.


- Dan O'Brien au Diable Vauvert
Le site officiel de Dan O'Brien


Tom Cooper

«La Barataria était un endroit si minuscule et si étouffant qu’il était facile d’oublier que le reste du monde existait et qu’il continuait de tourner».


C’est la surprise du printemps! L’Amérique à Oron accueillera finalement un sixième écrivain à son Festival. C’est d’ailleurs la révélation américaine du printemps en traduction française: Tom Cooper et son premier roman «Les Maraudeurs». Magnifique découverte de la collection «Terres d’Amérique» chez Albin Michel. Né en Floride, Tom Cooper vit depuis 2010 à La Nouvelle-Orléans en Louisiane. Un Etat qu’il qualifie volontiers, non sans sourire, de «pays de l’arnaque». Et c’est d’ailleurs le décor des «Maraudeurs»: une ville louisianaise fictive, Jeanette, plantée dans la torpeur du bayou; et toute une galerie de personnages qui luttent tant bien que mal contre l’après-Katrina et l’après-marée noire. Cet auteur quadragénaire s’est d’abord fait connaître à travers l’écriture de nouvelles, publiées dans divers magazines et revues littéraires aux Etats-Unis. Il a été nominé à quatre reprises pour le prestigieux Pushart Prize, prix littéraire américain qui a déjà récompensé Raymond Carver, Joyce Carol Oates, Rick Bass ou encore Sherman Alexie. Tant Stephen King que Donald Ray Pollock ont salué «Les Maraudeurs», roman qui sera prochainement adapté à la télévision sous la supervision des producteurs de la série «Breaking Bad». Tom Cooper travaille actuellement à un deuxième roman.

- Tom Cooper chez Albin Michel
Le site officiel de Tom Cooper


Télécharger
Téléchargez l'affiche du Festival 2016
aao.jpg
Image JPG 4.3 MB

L'affiche du festival 2016 dessinée par Albin Christen