L'association

Marie Musy, présidente de l'Association et directrice du Festival

Petite, Marie aimait les livres et les arbres. Plus tard il a fallu se rendre à l’évidence, elle n’avait pas la carrure pour être bûcheronne. Elle a donc choisi de devenir libraire, métier qu’elle exerce avec un enthousiasme sauvage depuis une vingtaine d’années. Aujourd’hui elle aime toujours lire, de préférence des auteurs américains, idéalement au pied d’un arbre.

 

Marie Musy, president of the Association and boss of the Festival

As a child, Marie loved books and trees. Later she had to face the facts, she didn’t have the stature to be a lumberjack. So she chose to become a bookseller, a job Marie has been doing  with wild enthusiasm for the last twenty years. Today she still likes to read, preferably American writers, ideally at the foot of a tree.




Jean-François Schwab, secrétaire et responsable de la communication

J’avais un rêve: devenir journaliste. Un jour, j’ai lu «Tintin en Amérique», un autre jour, j’ai vu les grands espaces du Far West à travers une télé aussi petite que la Suisse. Ma toute première fois dans l’Ouest américain, je suis tombé fou amoureux de sa silhouette géographique. Journaliste je suis devenu (après avoir été libraire). Américain non, mais j’ai habité deux ans aux Etats-Unis et voyagé une douzaine de fois là-bas, où il y a tant d’espaces, heureux et serein comme l’horizon, du désert ou de l’océan. Et je vis évidemment main dans la main avec la littérature américaine.

Jean-François Schwab, secrétaire et responsable de la communication

I had a dream: becoming a journalist. From my hometown in Switzerland I read "Tintin en Amérique", and saw wide open landscapes of the Wild West through a television set as small as Switzerland. The first time I visited the West in America, I fell madly in love with its geographic form. After a period as a bookseller, I eventually became a journalist. Although not American, I lived two years in the United States and have traveled a dozen times in this country of so many spaces, happy and serene as the horizon of the desert or the ocean. And of course. I also live together with American literature.



David Spring, trésorier et responsable de la communication
La visite d’une imprimerie nyonnaise, menée dans mon enfance, m’a précipité dans le monde du journalisme et du livre. La lecture de John Fante a ouvert celui des auteurs américains. J’aime la manière simple dont ils abordent les aspects les plus tordus de la vie, ainsi que leur humour et leur franchise, qui constituent d’excellents boucliers contre les revers du quotidien.

 

David Spring, trésorier et responsable de la communication

A visit to a printing house in Nyon, conducted in my childhood, precipitated me into two worlds: journalism and books. The discovery of John Fante led me to American authors. I like their simple way of approaching the most twisted aspects of our lifes. I also like the humor and the frankness they use. Theses are excellents shields against daily setbacks.



Nicolas Sandmeier, membre fondateur

Jeune, le petit Nicolas estimait le travail abrutissant mais il n’était pas rentier. Face à la vacuité de ses études et à l’insatisfaction du travail alimentaire, le constat précédant persistait mais il fallait trouver une issue…qui existait déjà dans sa vie: Lire! Et pourquoi ne pas partager ses découvertes? Alors, le métier de libraire s’imposa! Lecteur omnivore depuis toujours, libraire indépendant depuis plus de dix ans, le petit Nicolas devenu grand, après avoir exploré les différents champs littéraires, décide que le meilleur roman contemporain est américain. Alors, que vive l’Amérique à Oron!

Nicolas Sandmeier, membre fondateur

Young, little Nicolas considered working as too mind-numbing but he wasn’t an annuitant. Facing emptiness of his studies and dissatisfaction of working to make ends meet, he had to find a solution, well, that already existed in his life: Reading! And so why not sharing his favorite books? Being a bookseller imposed itself naturally! Always omnivorous reader, independent bookseller for more than ten years, little Nicolas grew up and explored different literary fields: he decided that the best contemporary novel was american. Well, so long live America in Oron!



Manguy Planche

Partant de l’Ontario de Joseph Boyden direction le New York de Peter Heller, puis traversant les Carolines de Ron Rash pour rejoindre les montagnes du Montana de Pete Fromm, pour terminer dans le Sud de David James Poissant, c’est finalement à la Librairie du Midi que j’ai atterri, moi, jeune libraire diplômée, responsable de marché à l’Office du Livre (OLF) et dernière arrivée dans le comité. Après une première formation de coiffeuse, je décide que l’imagination me permettra encore mieux de voyager, c’était donc parti pour découvrir les grands horizons de la lecture! Comment expliquer la chance d’avoir choisi la Librairie du Midi pour effectuer mon stage de deux mois sur le terrain, de côtoyer Marie et Nicolas, libraires inconditionnels, et de faire à présent partie d’une si belle aventure!


Manguy Planche

Starting from Joseph Boyden’s Ontario in the direction of Peter Heller's New York, then across Ron Rash’s Carolinas to reach the mountains of Pete Fromm’s Montana, to end in David James Poissant’s South, I eventually landed in the Librairie du Midi, me, a young graduated bookseller, marketing manager at the Office du Livre (OLF) and latest addition to the committee. After a first hairdresser training, I decided that imagination will allow me to travel more and better. That’s why I went to discover the great horizons of reading! How to explain the chance to have chosen the Librairie du Midi to carry my two month traineeship on the spot, to meet Marie and Nicolas, rousing booksellers, and now to be part of a so beautiful adventure!



Télécharger
Assemblée générale de l'Association L'Amérique à Oron: les documents
AG_AAO_2017.zip
Archives compressées en format ZIP 384.4 KB

Télécharger
Statuts de l'association
AaO - STATUTS V2.pdf
Document Adobe Acrobat 138.9 KB